40 ans du Club...

Le club de Mariemont a reçu sa charte le 8/3/1977, il était parrainé par le Club de La Louvière qui a été fondé lui-même en 1927.

Ce sont principalement des membres de La Louvière qui ont essaimé à Morlanwelz avec pour ne citer qu’eux Franz Dulière, Jacques Hubinont qui fut notre premier président, André Telle, Jean-Claude Debaise, Louis Botte, Paul Jacquart, Léon Binard, ...

A cette époque, le Rotary International était pris par la frénésie de la multiplication des clubs et nos membres fondateurs n’y ont pas résisté. La remise de charte s’est déroulée dans l’auditorium du Musée Royal de Mariemont.

J’y étais comme invité car je ne suis entré au club qu’en 1978, il y a 40 ans exactement.

Notre premier local était le même que celui de notre club parrain, l’Auberge de La Louve à La Louvière, nous avons voyagé au fil des années passant de la Ferme de Sars Lonchamps toujours à La Louvière au Mairesse à Mariemont. Avec un retour à l’Auberge de La Louve, puis un passage au Bon Séjour à Morlanwelz et finalement à la Table d’Or à Jolimont qui nous accueille encore aujourd’hui.

Le nombre de membres du Club s’est situé entre 30 et 40 membres.

Le fanion du club a fort évolué. Le premier avait été réalisé par le Rotarien Roger Ginoux du club de La Louvière qui a brodé le prototype qui dort aujourd’hui dans un tiroir d’un Past–président. Il représentait la fontaine de Spa qui est située sur le site du fer à cheval près de l’entrée du bas du Parc de Mariemont. Par la suite, les membres ont voulu faire disparaître le nom de La Louvière et nous sommes devenus le club de Morlanwelz-Mariemont, avant d’en arriver à Mariemont tout simplement.

Le fanion dans sa dernière version reprend la fontaine de Spa entourée des blasons des trois communes que couvre le club : Manage, Morlanwelz et Chapelle-lez-Herlaimont.

Alors que d’autres hésitaient et hésitent encore, Mariemont a ouvert le club aux femmes en intronisant Marie Hélène Onderbeke qui a ensuite présidé le club, d’autres ont suivi et 3 présidentes figurent sur le collier du président du club.

En 40 ans, le club a connu 41 présidents car l’un d’entre eux est décédé brutalement quelques semaines après la passation de pouvoirs : Jean-Pierre Janssens. Le président qui devait lui succéder un an plus tard a accepté d’avancer sa présidence d’un an. Il s’agit de José Noulet qui est toujours membre du club.

Les relations internationales n’ont pas été oubliées : une première tentative avec le club Français d’Issy les Moulineaux ne fut pas prolongée après quelques années de relations pourtant amicales. Nous avons ensuite créé des liens solides avec le club de Linselles dans la banlieue de Lille et enfin avec le club de l’Aquila en Italie. Avec ces deux clubs, nous avons signé une charte par laquelle nous sommes engagés à œuvrer ensemble à des projets altruistes.

Très vite, le club de Mariemont s’est engagé dans les projets internationaux d’échange d’étudiants et en 40 ans plus d’une centaine de jeunes de chez nous ont connu l’expérience de l’immersion totale pendant un an dans un pays ,une culture et une langue étrangère. Nous avons en échange fait partager notre manière de vivre et notre langue à de nombreux étudiants étrangers. Ces échanges se sont situés en Amérique du Nord, en Amérique Latine, au Japon, en Chine (Formose), en Australie, en Inde et Afrique du Sud.

Le Rotary est basé sur l’amitié entre les membres venus d’horizons différents, de professions différentes, de philosophies différentes. C’est un mouvement international dont chaque club est un maillon de la chaine. Un des moyens de renforcer cette amitié, c’est le travail ensemble pour servir la Communauté tant à l’international qu’au niveau local.

Nous sommes présents dans notre bassin de vie en aidant des activités sociales, culturelles, sportive, ...

Je pense au prix François Dubois qui récompense des élèves de l’académie de Musique grâce à une dotation que nous a laissé ce rotarien aujourd’hui décédé. Nous avons aidé un projet d’aide à l’animation à la lecture dans les bibliothèques de Manage, Morlanwelz, Seneffe… en 2002 mais aussi Le home Castelain à Fayt-Lez-Manage, l’enseignement spécial à La Louvière, la Clarine à Fayt-Lez-Manage, le home les godets pour personnes handicapées, la banque alimentaire Massaber de Binche. Un soutien appuyé a été apporté à l’asbl « Choisis » d’aide aux Toxicomanes à Carnières mais aussi un projet de l’ITM à Morlanwelz d’envoi d’un véhicule de promotion à la lutte contre le sida au Maroc. Projet qui a été salué par le Parlement de La Fédération Wallonie-Bruxelles et par une délégation du Parlement Marocain en visite à L’école.

A l’international, les projets ont été nombreux : Cabinet dentaire en Equateur avec la collaboration du rotary de Cuenca et surtout à l’initiative d’une ancienne étudiante d’échange équatorienne. Equipement d’un service pédiatrique au Bénin en collaboration avec le club de Cotonou et surtout l’asbl AFRAID de Seneffe. J’ai relevé des aides à des projets en Haïtien Bolivie, à Madagascar, au Mali, au Burkina, en RDC, sans oublier l’aide à un orphelinat de l’Aquila détruit par un tremblement de terre (24.000 €).

Nous avons aussi, chaque année aidé la fondation Rotary, l’ANAH, l’ONG rotary pour la RDC, Polio+ et Hôpital sans Frontière.

Ce sont des centaines de milliers d’euros qui ont été distribués pendant ces quarante années. Cela aurait été impossible sans des actions montées pour récolter des fonds et dans lesquelles de nombreux rotariens ont mouillé leurs chemises.

Je pense à Rétrotacots, au bar du carnaval de Morlanwelz. J’ai aussi repéré un tournoi de bridge au château d’Ecaussinnes.

Je ne vais pas abuser de votre temps plus longtemps j’ai tenté par ces petites touches d’illustrer ce que fut notre club qui depuis 40 ans va de l’avant en construisant l’amitié entre les membres par l’action souvent discrète en faveur des plus démunis ,chez nous et dans le Monde pour faire passer un message de paix et de solidarité.

Texte rédigé par notre Ami, Philippe Fontaine